Beaucoup de travail à faire sur la fiabilité – Raikkonen

Kimi Raikkonen concède Ferrari a « fait un peu de travail à faire sur la fiabilité de l’avant », mais il est convaincu que la vitesse est là pour contester Mercedes.
La Scuderia a eu un mixte de début de la nouvelle saison, et alors que Raikkonen et coéquipier, Sebastian Vettel ont réclamé le podium, les deux ont aussi souffert d’un ABANDON, ce dernier ayant que problème mécanique sur le tour de formation, à Bahreïn, alors que l’ancien avait que fiery sortie en Australie.
“Évidemment, il n’a pas été idéal, les deux premières courses pour nous en tant qu’équipe, nous avons eu deux podiums, mais à deux pas des points, pas fini et ce n’est pas ce que nous voulons,” Raikkonen confirmé avant ce week-end du Grand Prix de chine. “Évidemment, il est tout à fait un peu de travail à faire de ce côté là, mais la vitesse est là – pas exactement en phase de qualification, si vous prenez la dernière qualification lors de la dernière course, mais jusqu’à ce qu’il a été assez bon. Je pense que nous avons un bon package. Nous avons juste à l’améliorer et à le rendre encore meilleur.”
“La voiture s’améliore dans tous les domaines – ce n’est pas seulement une chose qui s’est améliorée au cours de l’hiver, c’est une nouvelle voiture à nouveau, le moteur a été amélioré et la voiture elle-même, c’est un travail d’équipe qui nous a apporté un meilleur package”, poursuit-il.
“Toujours pas aussi bon que nous voulons, ce n’est pas le meilleur que nous voulons être, mais il est certainement une bonne voiture et nous allons partir de là. Nous préférons nous avons une meilleure voiture, une voiture plus rapide, et il y avait certaines choses que nous n’étions pas satisfaits de l’année dernière et nous essayons de l’améliorer. Mais il y a toujours des choses à améliorer et faire mieux.”
Pendant ce temps, en se concentrant spécifiquement sur Shanghai, Raikkonen a dit qu’il n’est pas préoccupé par la perspective de la pluie le samedi.
“Je pense que nous avons eu assez souvent ici de la pluie, de sorte qu’il n’est pas quelque chose de nouveau. Nous l’avons eu en Australie [trop]. Évidemment, si il pleut dans la qualification et la pratique, il change le jeu un peu, mais je ne pense pas que le résultat final sera touché énormément.
“Dans la manière, il sera plus excitant, de plus en plus difficile [si il pleut], mais nous allons voir comment il fonctionne bien. Si il pleut, j’espère qu’il pleut le bon sens et pas dans le milieu, car alors vous ne verrez pas beaucoup de voitures de course.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *