Vettel veut moins cher moteur malgré Ferrari position

Sebastian Vettel a appelé pour la F1 pour réduire le coût des unités de puissance et d’adopter plus « atmosphérique » de moteurs dans un effort pour améliorer la course, même si son équipe Ferrari opposé son veto à une telle démarche pour avoir introduit l’année dernière.
Comme l’un des pilotes ont co-signé une virulente lettre du Grand Prix Drivers’ Association devant le Bahreïn Grand Prix, quatre fois champion du monde, Vettel a exprimé une aversion pour la Formule 1 actuelles règlement.
A demandé quelles règles il aimerait voir changer, Vettel estime que le pouvoir actuel unités, en 2014, sont devenus trop chers et ce serait « bénéfique » pour en revenir à moins cher normalement aspiré moteurs pour aider les plus petites équipes.
“Personnellement, je pense que le courant d’alimentation de l’unité de règlements sont trop chers et je pense qu’il serait bénéfique pour l’ensemble de l’équipe et de l’ensemble de sport pour aller à quelque chose, à aspiration normale.”
Cependant, Vettel est d’avis de ne pas en résonance que de son équipe de Ferrari, qui a opposé son veto à une proposition qui permettrait de voir le coût baisse. Cependant, l’allemand dit qu’il ne peut pas être responsable de son équipe.
“Je m’en tiens à ce que j’ai dit, c’est que ces unités de puissance sont trop chers. Ils ont coûté beaucoup d’argent déjà et ils vont continuer à coûter beaucoup d’argent et de penser à tout ce que nous avons essayé de le faire avec des adaptations et des changements de règles ne change pas le problème-clé.
“Beaucoup de problèmes que nous affrontons maintenant revenir sur le fait que c’était juste au mauvais chemin à parcourir. Il est facile à élever votre main et admettre que, mais nous sommes toujours coincés avec ce que nous avons.
De même, Vettel dit son est un avis qui doit être entendu, mais pas nécessairement suivies, en soulignant que les conducteurs ne doivent pas faire les règles.
“Je ne peux pas changer les règles, mais je pense que c’est une bonne chose que vous ne laissez pas un conducteur ou une personne de rendre les règles, mais aussi nous avons abordé que la façon dont il est actuellement mis en place n’est pas la meilleure non plus.
“Il est clair que nous, les pilotes ne sont pas ici pour faire les règles. En aucun sport n’est qu’un sportif de rendre les règles, donc, c’est clair et nous ne voulons pas être ceux qui décident où le sport est en cours.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *