Brett Jones Authentic Jersey Wehrlein - C'était fun de dépasser les Force India ! - Alain Prost

Wehrlein – C’était fun de dépasser les Force India !

Déjà auteur d’un Grand Prix d’Australie convaincant, Pascal Wehrlein a réalisé une course de toute beauté à Bahreïn pour sa deuxième épreuve dans l’élite.

Qualifié à une remarquable 16e place sur la grille, Wehrlein a profité des abandons du premier tour pour se hisser au 14e rang et a ensuite passé la course à se battre en milieu de tableau face à des écuries plus huppées.

Wehrlein n’a pas fait que résister et a été l’auteur de plusieurs dépassements, ce qui lui a permis de conclure la course devant la Sauber de Felipe Nasr ainsi que les pilotes Force India. L’Allemand, sans surprise, est aux anges.

« La course a été géniale pour moi », se délecte Wehrlein. « Je ne peux même pas la comparer à celle de Melbourne parce que je l’ai vécue de façon complètement différente. La voiture était meilleure, notre gestion des pneus était meilleure, tout était en grand progrès. »

« J’ai pris un bon départ et je suis parvenu à éviter tout contact, et le reste du premier relais a été vraiment fun. C’était agréable d’être si compétitif. J’étais 7e à un moment et j’ai vraiment apprécié de dépasser les Force India. Ça aurait été bien de dépasser la deuxième Sauber à la fin mais j’ai commencé à perdre les pneus à ce moment-là. »

La grande faiblesse de Manor, à Melbourne, avait été l’usure des pneumatiques. Bien que ce ne soit pas encore un problème résolu, la petite équipe a progressé de ce côté-là.

« Nous avons quand même connu de la dégradation des pneumatiques, c’est pour ça que nous sommes passés sur une stratégie à trois arrêts, mais c’était beaucoup mieux qu’à la dernière course, c’est bon signe pour nous. J’avais une voiture géniale et c’est enthousiasmant de voir le grand potentiel que nous avons. »

Haryanto à l’arrivée

Quant à Rio Haryanto, il a vu l’arrivée d’un Grand Prix de Formule 1 pour la première fois de sa carrière. Le pilote indonésien s’est également battu en milieu de tableau en début de course avant de passer la deuxième moitié de l’épreuve à la dernière place du classement.

« C’était génial de franchir le drapeau à damier ce dimanche. C’est bon d’avoir une course complète dans mon escarcelle, c’est une expérience cruciale pour l’équipe et moi, car cela nous donne plus de données à analyser pour développer la voiture davantage », conclut Haryanto, qui pourrait bien être élu « Pilote du Jour » si ses fans se mobilisent de la même façon qu’il y a deux semaines.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *